Safari chasse une triste réalité autorisée !

Safari chasse une triste réalité autorisée !
Chaque année, de riches chasseurs et chasseresses effectuent des safaris chasse, afin d'orner leurs murs de trophées sanglants. Les animaux, souvent menacés d'extinction, seront traqués jusqu'à la mort par ces gens sans scrupule, qui se délectent des souffrances engendrées par ce "sport".
 
Qu’est-ce qu’un Safari Chasse ?
 
Les safaris chasse sont des voyages organisés pour les chasseurs fortunés, qui sont prêts à payer plusieurs milliers d’euros pour traquer et tuer en toute légalité des animaux en voie de disparition, tels que l’éléphant, le lion, l’hippopotame, le léopard… La liste des animaux touchés par ces safaris est longue.
 
Ces animaux, capturés après leur naissance, ou même nés en captivité sont élevés par des humains jusqu'à l'âge où ils peuvent être chassés. Il existe en effet des élevages ou les animaux sont destinés à être chassés par la suite : ces élevages sont souvent visités par les touristes, qui viennent nourrir les bébés animaux sans savoir qu’ils seront ensuite chassés. Les animaux issus de ces élevages sont en général des animaux menacés d’extinction, comme le lion, l’éléphant ou encore le rhinocéros. En Afrique du Sud, il y a entre 6 000 et 8 000 lions élevés en captivité, ce qui représente plus du double des lions à l’état sauvage. Les animaux élevés sont par la suite revendus aux agences et/ou aux particuliers, qui les relâcheront dans un parc privé, prévu à cet effet, afin qu’ils puissent les traquer et les chasser en toute légalité. Cela s’appelle la «chasse close», ou «canned hunting » en anglais. Pour les chasseurs les moins sportifs, les animaux seront drogués pour qu’ils ne partent pas trop loin.
 
Le continent africain n’est pas le seul à autoriser ce genre de safari chasse ! En effet, il est possible d’aller en Alaska ou au Canada pour y chasser l’ours, ou en Argentine pour y chasser le puma.
 
En moyenne, pour tuer un éléphant légalement, il faudra débourser 35 000 euros, cette somme allant parfois jusqu’à 50 000 euros selon les pays.
Ours : 28 000 euros
Léopard : 22 000 euros
Lion : 20 000 euros
Pour certains animaux, le coût de la chasse dépend également du sexe de l’animal désiré : un trophée d’un animal mâle aura en effet plus de valeur qu’un trophée d’animal femelle, cela à cause des attributs mâles (crinière pour le lion, défenses plus importantes chez l’éléphant…)
 
Pour rapporter chez soi un trophée chassé en toute légalité (en général la tête pour le lion ou l’antilope, les défenses pour l’éléphant), il faudra compter un supplément qui varie entre 500 et 3000 euros selon l’animal, bien évidemment toujours taxé par le pays.

 
Les safaris chasse sont des crimes à l’encontre des espèces protégées !
 
Les safaris chasse sont autorisés par les gouvernements, y compris le nôtre. Si cette pratique est légale, c’est grâce à une convention (la CITES, convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction), qui a été signée par de nombreux pays contre le braconnage, et qui a pour conséquence d’autoriser un quota  « tolérable » de chasse des espèces en voie de disparition.
 
Les agences vendant ce type de services cruels sont nombreuses dans le monde et notamment en France.
 
Notre pays autorise donc des agences de safari chasse, mais se bat en même temps contre le braconnage, ce qui peut paraitre étonnant et illogique ! Néanmoins, pour comprendre ce paradoxe, il faut savoir que ces voyages sont taxés par notre pays. Le gouvernement reçoit donc de l’argent issu de cette pratique de chasse.
 
Il est toutefois à noter qu’une certaine prise de conscience est en marche pour protéger les animaux sauvages, car certaines compagnies aériennes n’autorisent plus le transport des trophées de chasse …

Partagez sur les réseaux sociaux

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !